LES RAISONS DE NOTRE CHOIX.

Mr. Michel Martelly en tant que musicien de renom international, devrait se consacrer au
rayonnement de la culture musicale haïtienne, au lieu de se jeter, dans la fourmilière des
présidentiels de Novembre 2010.

Sa candidature démontre qu’il y a une carence de leadership dans ce pays.









C’est le vacuum administratif qui a créé tant de candidats. Le renom d’un individu ne devrait
pas être le seul critère pour justifier la candidature d’un individu. Lorsqu’un candidat se
présente avec une plate-forme politique confectionnée à la va-vite, ça vraiment… il y a crise
en la demeure.
Michel Martelly devrait marteler la phrase de l’actrice Julia Robert du film : «  EAT, PRAY and
LOVE » «MANGER, PRIER ET AIMER» citant sa mère: «Tu es une actrice, joue. Ne parle pas
de politique, ni de religion».

Quant au fameux “Gigolo” conçu et façonné par Ti René Préval, là,  pour accepter cette
candidature mafieuse, qui viole la déontologie sacrée qui devrait être respectée par tout
candidat à la magistrature suprême d’une nation.
Nous sommes sortis du désespoir… pardon! De l’espwa, pour aboutir à inité = Préval, ce
dernier a grignoté  toute la pourriture du milieu, pour nous présenter cette caricature
maudite qu’est ce Monsieur Jude  Célestin, lié de près aux pathogènes Aristido-Préval.








Vraiment, si Graham Greene était vivant, cette fois il aurait qualifié l’haïtien non de comédien,
mais plutôt de quelque chose qui défie toute logique, incrustée dans une immoralité
assassine, et d’un antipatriotisme gangréneux qui répugne aux bien-pensants.

Venons-en  à Mme Myrlande Manigat. J’étais en Haïti, lors des joutes électorales de 1987.      
C’est à partir de cette année-là que tout a commencé à basculer dans le “kimele’m”, et que la
République a commencé à pâtir.
Je ne doute pas de la qualité intellectuelle des Manigat. Loin de là! L’ex-président (son Époux)
et elle … les deux représentent des sommités intellectuelles que l’on ne trouve que très
rarement sur le sol natal.
Mes questions reposent sur les problèmes qu’on confronté les FAD’H. Rappelons-nous             
l’histoire de l’ex-colonel Jean-Claude Paul, ancien commandant des compagnies de la base
militaire des Casernes Dessalines… de Namphy à Régala.    {voir THE HAITIAN FILES.        
THE MAKING OF A COUP}.











N’oublions pas non plus les soldats vénézuéliens sur le sol natal qui prêtaient à équivoque
durant le règne éphémère de Manigat.
En plus, je crois que l’âge de Mme Manigat représente un handicap pour la bonne marche des
choses. Madame a 70 ans. Sera-t-elle capable d’absorber des nuits sans sommeil, des
voyages ça et là sur le territoire et à l’extérieur. Du train où vont les choses, le pays aura
besoin de dynamisme pouvant déboucher vers la restructuration intégrale du pays.

Un malheur peut vite arriver à n’importe quel moment, et à n’importe qui. Il serait préférable
de ne pas prendre de chance. Mme Manigat et Dr Josette Bijoux auront leur place dans un
gouvernement sérieux.

En ce qui a trait à Mr .Charles (CHARLITO) BAKER, il est le meilleur choix. Quoique certains
veuillent agiter le sceptre  de la couleur. Il faut reconnaitre que Baker est un haïtien égal à  
tous les autres. Il faut noter qu’actuellement dans tous les pays, il y a des gens avec des
différences épidermiques. Dans un pays comme Haïti, cela ne devrait pas constituer une
raison de rejet. Ce sont des problèmes dépassé et utilisé uniquement  pour détourner               
l’ attention. Il faut définitivement enterrer la hache de guerre. Les rancœurs chimériques
empêchent le pays de se développer. Si les Américains du  Sud et du  Nord des États-Unis ne
s’étaient pas  réconciliés, ils ne seraient pas développés. Ils ont réussi à le faire  après une
guerre fratricide qui a occasionné des milliers de morts ce, à cause de l’abolition de                   
l’esclavage par les nordistes.
Il faut noter que les juifs de la ville de Brookline (Massachusetts) auraient refusé de conduire
des voitures allemandes comme les “BMW & MERCEDES BENZ” pourtant cette ville en
regorge. Les atrocités que les juifs d’Europe ont subis alors qu’ils étaient persécutés par le
régime nazi d’Adolphe Hitler auraient pu justifier leur refus, mais ils ont choisi d’aller de             
l’avant.









En plus, il faut noter que les Haïtiens comme Baker, que l’on dit millionnaire, auraient pu
choisir de quitter le  pays plutôt que de choisir de rester et ainsi donner du travail à nos
compatriotes. L’argent n’a pas d’odeur. On peut faire fructifier son argent partout dans le
monde. Surtout dans les pays économiquement stables et politiquement fructueux.
Pour ne pas enterrer l’économie nationale, ils sont restés dans le pays. Qu’ils soient maudits,
tout haïtiens: noir mulâtre voulant faire primer leurs hégémonies épidermiques.
Cela nous atrophie politiquement et socialement. Il nous faut renoncer à toutes ces
cacateries, pour nous refaire une nation patriotiquement homogène.
Les États-Unis étaient racistes. Ils ont fait beaucoup de progrès de façon à dépasser les bas
instincts épidermiques. Et, l’on peut crier…  Vive Barak Obama!

Serge Séraphin
Boston,Mass.